Assiste sans cesse à des spectacles. A l’impression qu’il n’en verra jamais assez. N’aura jamais sa dose. Aura toujours cette curieuse sensation d'un corps vide à remplir. Dès le lendemain, doit recommencer à spectater. Comme si son corps était percé. Comme si les images reçues du spectacle fuitaient par un trou, tel un tonneau des danaïdes. Comme si le spectacle échouait, en fin de compte, à rejouer sur scène la vérité de l'humanité. Comprend un soir qu’il ne pourra jamais dire : « ça c’est mon dernier spectacle ».


Production : dits & écrits des spectateurs d'IMAGINE ! - 5 avril 2014.
Géocalisation : Théâtre-Scène Nationale de Saint-Nazaire, Loire-atlantique (44, France)