Attiré par l’étrangeté. A vu et revu les vidéos des auteurs surréalistes des années trente, qui écrivaient les yeux bandés, dans une sorte d’écriture automatique où la pensée dicte l’écriture, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique du monde. Tout ce qui passe par la tête fait écriture, que ces idées soient cohérentes ou absurdes. Qu’elles soient construites ou non. L’écriture ne pouvait plus être issue de l’observation du monde, trop cruel et absurde pour s’en appesantir – nous étions après la 1er guerre mondiale. Depuis, trouve que le monde n’a pas vraiment changé et seule l’écriture automatique a le droit de citer pour lui. Aussi, pendant le spectacle, écrit en Live. Son carnet sur les genoux. Écrit ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il ressent. Son premier geste d’écriture est le bon. Travaille sans repentir. La gomme ? Connait pas.


Collecte : dits & écrits de membres du Lycée expérimental de Saint-Nazaire.
Géocalisation : Lycée expérimental, Saint-Nazaire, Loire atlantique (44, France)