Spectateur-Qu'on-prend-pour-un-rural

Quand l’artiste ne joue pas le jeu, fait le minimum syndical, n’y met pas de la joie autant que de la sueur et des larmes, quand il est tout ça à la fois (radin, quoi !), le spectateur dira en sortie de salle : « Ch’sais pas, l’artiste y nous a pris pour des ruraux ou quoi ? ».

Laboratoire : L’Archipel
Collecte : menée par l’atelier L’écume des mots + invités, lors d’une soirée “Critique du spectateur” autour de Monchichi (Cie Wang & Ramirez), 17 octobre 2015.
Géolocalisation : L’Archipel | Pôle culturel Fouesnant-Les Glénan, Finistère (France).
x