Aime parfois. Est embarrassé souvent : rien n’est plus dur que d’écrire une critique positive.


« (…) Non je suis pas d'accord, ah là je ne suis pas d'accord ! Les critiques négatives ne sont pas plus fortes que les positives, mais alors pas du tout. Les critiques négatives sont nauséabondes, faciles, ça transpire la colère et ça ne dit pas grand-chose du spectacle lui-même. En revanche, les critiques positives - je le vois sur Télérama - c'est bon, c'est creusé. Je dirais même : ça te rend plus intelligent. Même si tu ne vois pas le spectacle, la critique elle te fait penser (...). »
UN SPECTATEUR FOUESNANTAIS

Labo : L'Archipel
Collecte : menée par l'atelier L'écume des mots + invités, lors d'une soirée Parlotte & Pensée autour de Monchichi (Cie Wang & Ramirez), 17 octobre 2015.
Géocalisation : L'Archipel | Pôle culturel Fouesnant-Les Glénan, Finistère (France).