Redoute l’effraction dans son petit monde à lui. Sa bulle c’est du sacré, comment dire… c'est comme une batterie qui aide à recharger, à se connecter à son énergie profonde. Ce n’est pas que le spectateur-bulle soit inactif - d’ailleurs aucun spectateur ne l’est - c’est qu’il agit en intériorité. Tel le moine contemplatif il est aussi occupé qu'un businessman. Voit donc d’un mauvais oeil toute tentative scénique d’entrer dans sa bulle : interpellation, participation à l’oeuvre, prise de décision, jeu de rôle, corps à corps, implication collective, esthétique relationnelle ou autre manipulation interactive du genre.

Collecte : blabla de Françoise, à l’occasion d’un co-voiturage Saint-Nazaire / Rennes, un soir d’été.