bissant

Demande aux acteurs que la scène, qu’il trouve formidable, soit rejouée. Bis ! Bis ! Bis ! En reprendrait tout de suite une dose. Une aussi bonne. Par gourmandise. Les acteurs ne refusent pas. Ne peuvent pas refuser. C’est un hommage. Un hommage à leur geste. Le spectateur-bissant se trouve beaucoup dans les Théâtres populaires des pays du Maghreb. Ils applaudissent à s’en casser les mains. Faudrait pas qu’il sévisse en France : le théâtre français, les acteurs français, les critiques française, l’histoire française perdrait le Nord.


Collecte : avec Jean-Pierre Chrétien-Goni - discussion de café - Paris 19ème. 2013.